UFR de Physique

Parcours «Physique Biologique et Médicale»

  • Description
  • Enseignements
  • Pré-requis
  • Stages
  • Débouchés
  • Contact

Description

En reconnaissance du fort potentiel de recherche et développement des disciplines biomedicales, notamment la recherche de base et clinique sur le cancer et le diabetes, existant autour de la région Lilloise (les UFRs de Physique et Biologie de Lille1, IBL, IRI, IEMN, Institut Pasteur, SIRIC OncoLille, Canceropole, Eurasanté), le parcours PBM s’adresse à des candidats provenant d’une licence généraliste de type Physique, Physico-Chimie, Sciences de la matière, Matériaux, ou assimilables. Il peut être également ouvert à des étudiants provenant de licences du domaine Biologie et Sciences de la Vie, ou encore a des étudiants avec une formation d'ingénierie biomédicale, après verification de leur niveau en mathématiques et physique.

Le parcours PBM (à l'origine décliné sur les deux options "Physique biologique et médicale" (recherche) et "Physicien des hôpitaux" (professionnalisant), depuis 2015 fusionnées en un seul parcours), permet à des étudiants de physique d’acquérir une formation complémentaire en biologie, tout en poursuivant des études théoriques de physique de haut niveau, et des expériences dans des laboratoires d’excellence, à l’interface entre physique, nanosciences, et sciences de la vie et de la santé. Les enseignements ont un double caractère, à la fois de recherche et professionnalisant, soulignant la continuité existante entre recherche et applications dans les disciplines à l’interface entre physique, chimie, biologie, médecine.

Depuis la création du master en 2010, nous avons offert de bourses de thèses sur des sujets a l'interface Physique et Nanotechnologies, et Physique médicale: à ce jour, 2 thèses CIFRE sur la modélisation des protocoles d’irradiation thérapeutique (financées par Accuray USA, et Aquilab S.a.s. France), et 3 thèses en nanotechnologies et radiobiologie, l'une co-financé INSERM-Université de Tokyo (Japon), et deux par la Région NPC-Université de Lille1. Ces bourses sur des thématiques spécifiques s'ajoutent aux bourses université/projets; environ 20% de nos étudiants du parcours medicale choisissent de poursuivre en thèse, indépendamment de leurs résultats au concours DQPRM.

La formation spécialisée de l'option "Physique Medicale" a reçu pour la troisième fois consecutive l'habilitation du Ministere de la Santé, et est inscrite sur la liste officielle (arrêté du 6/12/2011) des écoles permettant l’accès au concours pour le "Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale" de l’INSTN de Saclay.

Enseignements

Cette formation permet aux étudiants d’acquérir toutes les connaissances, de base et appliquées, pour accéder au CONCOURS du Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale (Bac+6) de l’INSTN de Saclay. En alternative, les diplômés sont des cadres scientifiques de haut niveau (bac+5) dans les domaines de la dosimétrie physique, de l’instrumentation, et technologies biomédicales.

Des enseignements complémentaires en option (second semestre+stage), offrent une ouverture à la recherche en laboratoire, permettant ainsi l'accès à des bourses de thèse dans les domaines de la biophysique et applications biomédicales de la physique.

Nos diplômés maîtrisent les concepts de base et avancés, ainsi que les méthodes pratiques, de la physique des rayonnements, dosimétrie physique, médecine nucléaire, radioprotection, imagerie médicale. Ils sont formés aux questions concernant l’éthique, sûreté et manipulation de données sensibles, et la qualité des procédés en sciences de la vie.

Cette formation s’inscrit dans la continuité du M1 «Physique» de l'Université Lille 1. L’admission des candidats s’effectue sur dossier. Le candidat doit posséder un diplôme français BAC+4 (M1, diplôme d’ingénieur), ou diplôme non français reconnu équivalent par la commission de Validation d’Acquis de Lille1 (voir les instructions détaillées a l'onglet "inscriptions" gauche). L’admission est automatique pour les candidats ayant choisi l'orientation «Physique Biologique et Médicale» en M1 du Master «Physique» de Univ-Lille, sous réserve d'obtention de l'ensemble des UEs de première année en première session, et en un an. Les candidatures doivent être déposées avant le 30 juin de l’année universitaire précédente, au secrétariat de la formation. Les dossiers d’inscription sont à retirer auprès du secrétariat de la formation.

Choix des UEs de M1:

  • Semestre 1 : Toutes les UE sont obligatoires
  • Semestre 2 : UEs obligatoires + Introduction à la physique nucléaire et des rayonnements + Introduction à la dosimetrie et imagerie medicale (UEs de spécialité 1 et 2)

Choix des UEs de M2:

  • Semestre 3 : Toutes les UE sont obligatoires (les deux EC ensemble font une UE de 5 ECTS)
  • Semestre 4 : L'étudiant pourra choisir entre un stage "long" en hopital ou entreprise, du 1 fevrier au 30 juin, ou entre un stage "court" en laboratoire, accompagné par 2 cours d'ouverture à la recherche ("Lasers, Biophotonique et Biosystemes" + "Physique des cellules et biomolecules"). Les 2 cours et la partie recherche bibliographique du stage couvrent la période 1 fevrier 30 mars. Le stage en laboratoire couvre la période 1 mars 30 juin. Cette seconde option permet d'accéder, le cas échéant, à des bourses de thèses des Ecoles Doctorales SMRE ou SPI.

Le stage de M2 (valable 30 ou 20 ECTS, si "long" ou "court") doit être choisi et validé par les responsables du master impérativement AVANT le 31 Janvier de chaque année; le départ en stage peut être refusé si l'étudiant n'a pas obtenu la totalité de ses notes en première session. Apres accord de convention entre l'établissement d'accueil et l'étudiant, la durée du stage peut être prolongée au délà de la date de soutenance.

Pour des renseignements sur des suggestions de stages, et pour plus de précisions, s'adresser au responsable de la spécialité prof. Fabrizio Cleri (mail: fabrizio.cleri@univ-lille1.fr) et au coordinateur pour la physique medicale dr. Erwann Rault (mail: e-rault@o-lambret.fr).

S3
PBM - Dosimètrie des Rayonnements Ionisants PBM - EC: Modélisation Numérique PBM - EC: Radiobiologie et Radioprotection PBM - Physique biologique PBM - Physique des Rayonnements Ionisants PBM - Techniques d'Imagerie Médicale UET (PPP et anglais)
S4
PBM - Stage en Laboratoire, Entreprise ou Département Hospitalier Libre
Code couleur. Jaune: tronc commun. Orange et rose: unités de spécialité. Vert: options.
La taille des boîtes est arbitraire et n'est pas liée à la durée ni au nombre d'ECTS.

UE libres au S4

Pré-requis

- Connaissance approfondie de la physique (min. niveau L3) dans les domaines suivants: mécanique, électricité et magnetisme, mécanique des fluides, thermodynamique, mécanique quantique.

- Connaissance approfondie des méthodes mathématiques pour la physique (min. niveau L3): algébre linéaire et calcul vectoriel-matriciel, analyse integro-différentielle, transformées de Fourier et Laplace, fonctions spéciales de la physique-mathématique, (bases polynomiales ex. Bessel, Legendre, Tchebycheff, harmoniques sphériques), calcul des probabilités, traitement des signaux et analyse statistique des données.

- Notions de physique de base (niveau M1) dans un ou plusieurs des domaines suivants: physique atomique et moléculaire, physique et chimie des biosystemes, physique statistique, physique des semiconducteurs, chimie physique et organique.

- Connaissances complémentaires souhaitées: notions de base en physique du noyau atomique, notions de base en biologie et biotechnologies, calcul numérique et programmation (C, C++, Fortran etc.)

Débouchés

La formation du Master PBM est adaptée à des carrières diverses dans la recherche et développement en biophysique, dans les secteurs publiques ou privés, dans l’enseignement, la physique médicale hospitalière, l’instrumentation biomédicale, la métrologie des rayonnements ionisants (dosimetrie), les techniques d'imagerie biomedicale et biophotonique, les nanotechnologies pour le vivant, les biomatériaux.

Plus précisément, pour l'orientation "recherche" :

  • ingénieur de méthodes (BAC+5), d’études et de recherche, chef de produit ou chef de projet, dans des entreprises privées d’instrumentation ou de biotechnologies.
  • le diplômé pourra idéalement poursuivre une thèse de doctorat (BAC+8) en physique dans les secteurs: biophysique, bioinformatique, nano-biosciences, matière molle, matière condensée.

Pour l'orientation "Physicien médical" :

  • expert d’imagerie médicale, radiodiagnostic, médecine nucléaire (BAC+5), ingénieur de méthodes, d’études et de recherche, chef de produit ou chef de projet, dans l’industrie biomédicale privée.
  • après concours DQPRM et formation (BAC+7) a l'INSTN => physicien medical dans les services hospitaliers de radiothérapie.
  • après un bref cours de qualification PCR extra-universitaire => Expert en dosimétrie et risque radioactif dans l'entreprise.
  • le diplômé pourra également poursuivre une thèse de doctorat (BAC+8) sur des sujets de biophysique et/ou physique médicale.

Responsable

Fabrizio Cleri
Institut d’Electronique, Microélectronique et de Nanotechnologies
Adresse Mel : fabrizio.cleri@univ-lille1.fr
Téléphone : (+33) 03 20 19 79 28

Secrétariat

Michelle Maret
Adresse Mel : michelle.maret@univ-lille1.fr
Téléphone : +33 (0) 320 43 44 12
Adresse postale:

Master Physique
Secrétariat Pédagogique
Bâtiment P1, Bureau 008
59655 Villeneuve d’Ascq cedex, France