UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Caractérisation chimique de particules de suie automobile et d’analogues par spectrométrie de masse après désorption et ionisation laser

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM)
  • Responsable du stage: CARPENTIER Yvain (yvain.carpentier@univ-lille1.fr, 03.20.33.64.64)
  • Co-responsable(s): Cristian FOCSA, Eric THERSSEN
  • Mots clés: particules de suies, diagnostics laser, spectrométrie de masse.
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

L'objectif de ce stage est d'étudier la composition chimique de surface de particules de suie issues de moteurs automobiles ou d’analogues produits dans des flammes standards au laboratoire. Les particules étudiées sont représentatives d’une partie des aérosols émis par le trafic automobile. Afin de déterminer leur toxicité mais également leur influence sur le climat, il est fondamental de caractériser les espèces chimiques adsorbées sur ces particules car les composés de surface sont responsables d’un grand nombre de leurs propriétés physico-chimiques. Les particules seront soit prélevées par une microsonde au sein de flammes standards de laboratoire, diluées dans un gaz porteur inerte, transférées et déposées sur un substrat froid sous vide, soit issues de collectes sur un moteur à cylindre (Bosch, Allemagne). La composition chimique de surface des suies sera analysée par spectrométrie de masse couplée à des étapes de désorption laser et d’ionisation laser (L2MS) afin d’obtenir les distributions en taille des différentes familles moléculaires adsorbées même à l’état de traces. Des schémas d’ionisation spécifiques, à un photon (SPI dans l’UV du vide) ou multi-photoniques (REMPI), seront utilisés pour étudier sélectivement les différentes classes de molécules. Cette caractérisation sera complétée par des analyses par spectrométrie de masse à ionisation secondaire (SIMS). Ces études doivent permettre à terme aussi bien de déterminer l’influence du carburant sur la composition chimique de surface des particules que de pouvoir discerner, dans le cadre de mesures sur moteurs ou véhicules, les différentes sources de particules (combustion, additifs du carburant, huile de lubrification, usure mécanique, …). Ce stage s'intègre dans le cadre du Labex CaPPA (WP5 «Contributions à l’étude des interactions Aérosols/Nuages/climat») et du projet européen PEMS4Nano (programme H2020).