UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Elaboration et caractérisation de fibres optiques microstructurées pour les lasers de forte puissance/énergie

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM)
  • Responsable du stage: VALENTIN Constance (constance.valentin@univ-lille1.fr, 03.62.53.16.45)
  • Co-responsable(s): Géraud BOUWMANS
  • Mots clés: Fibre optique microstructurée, convertisseur de mode, fibre de transport de puissance
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

Depuis une quinzaine d'années, les amplificateurs et lasers à fibre sont en plein essor. Ils sont bien sûr un élément essentiel des télécommunications actuelles à très haut débit mais ils jouent aussi un rôle très important dans divers domaines de la physique, de la biologie et de la santé ainsi que dans les marchés industriels tournés vers l’usinage de matériau (gravure, découpe…). Cet essor est lié aux avantages intrinsèques de la fibre (compacité, robustesse, qualité du faisceau…) et à l’augmentation continue de la puissance optique des lasers à fibre. Toutefois plusieurs applications industrielles importantes (usinage, biologie...) ainsi que de grands équipements tels que le laser Méga-Joule bénéficieraient fortement de lasers fibrées délivrant un faisceau monomode aplati (éclairement homogène) de forte énergie/puissance et de polarisation contrôlée. C’est dans ce contexte que le laboratoire PhLAM, en collaboration étroite avec le CEA/CESTA, a conçu et réalisé deux premières mondiales : une fibre air-silice monomode délivrant un mode plat puis une version étendue préservant la polarisation de la lumière. Le stage proposé consiste à poursuivre ces travaux en visant, d'une part, à augmenter le diamètre du mode fondamental afin d'amplifier à de plus fortes énergies/puissances et, d'autre part, à amplifier directement dans la fibre mode plat à maintien de polarisation. Différentes stratégies originales pour augmenter l'aire effective du mode fondamental tout en éliminant les autres modes, délétères pour la qualité spatiale et la stabilité du laser, seront étudiées théoriquement et expérimentalement. Le(la) candidat(e) au stage pourra s'appuyer sur les connaissances et les compétences des membres du laboratoire conventionné SYLFE (PhLAM-CEA CESTA), ainsi que sur la plateforme Fibertech située à l’IRCICA. Ce stage comprend une partie expérimentale et une partie théorique (simulations numériques). Il pourra être suivi d’une thèse.