UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Etude de la variabilité des propriétés optiques de l'océan à des différentes échelles spatiales

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire d'Océanologie et de Géosciences (LOG)
  • Responsable du stage: JAMET Cédric (cedric.jamet@univ-littoral.fr, 03.21.99.64.22)
  • Co-responsable(s): Hubert Loisel
  • Mots clés: télédétection passive, couleur de l'océan, turbulence, propriétés optiques de l'océan
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

Le paramètre fondamental en couleur de l’océan est la réflectance télédétectée, Rrs. Elle est reliée aux propriétés optiques inhérentes (IOPs) de l’eau de mer et est une fonction non-linéaire des coefficients de rétro-diffusion et d’absorption de l’eau de mer. Pour des objectifs de validation, où les mesures in-situ sont effectuées à des échelles spatiales plus petites que celles du satellite, et pour les futures missions satellites de couleur de l’océan qui auront différentes résolutions spatiales, il est nécessaire d’étudier la comportement de cette non-linéarité en fonction de l’échelle spatiale considérée. En d’autres termes, comme la valeur de la Rrs à une faible résolution spatiale, définie comme la valeur moyenne des IOPs calculée pour les sous-pixels, peut être comparée à la valeur de la Rrs calculée par la moyenne des Rrs aux sous-pixels ?

Il est donc nécessaire d’étudier comment la définition et l’estimation de la Rrs comme fonction des IOPs peut être appliquée à un pixel satellite et comment le changement de résolution spatiale peut impacter l’estimation de ce paramètre (et donc des paramètres biogéochimiques), étant donné que les produits à basse résolution spatiale ne sont pas nécessairement les moyennes arithmétiques ou géométriques de celles à plus hautes résolutions spatiales, notamment dans les eaux côtières.

L'étudiant utilisera des mesures en mer et des images satellite de différents capteurs (MERIS, LANDSAT8, OLCI) pour étudier la variabilité des propriétés optiques de l'océan à différentes échelles spatiales, en utilisant des outils de la turbulence pour comprendre les modes de variabilité (Renosh et al., 2014).

Au cours de ce stage, l’étudiant devra vérifier sur diverses zones côtières (Manche/Mer du Nord, Guyane Française, Vietnam), représentant une grande variabilité de propriétés optiques de l’eau de mer. L’étudiant sera aussi amené à participer à des campagnes en mer pour mesurer la réflectance télédétectée le long d’un transect, afin de simuler un pixel de diverses résolutions spatiales.