UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Spectroscopie de nanoparticules virales dans le domaine TeraHertz

  • Option Finalisée « Physicien des hopitaux » du parcours Physique Biologique et Médicale
  • Laboratoire: Institut d'Electronique, Micro-électronique et Nanotechnologie (IEMN)
  • Responsable du stage: Romain Peretti (romain.peretti@iemn.univ-lille1.fr, 03 20 19 78 76)
  • Co-responsable(s): Sophie Eliet, Jean-François Lampin (IEMN) Didier Hober (CHRU)
  • Mots clés: Time domain spectroscopy, THz, virus, spectroscopie vibrationnelle

D’un point de vue physique les particules virales (virions) sont des nanoparticules, constituées : d’une chaîne d’acide nucléique (ARN ou ADN); d’une capside, qui est une coque protéique semi-rigide; et, parfois, d’une enveloppe souple faite de lipides. Comme toutes les nanoparticules les virions vibrent selon des modes de phonons localisés. La taille des virions (~20 à 500 nm) donnent des fréquences de vibration de l’ordre de grandeur du TeraHertz (THz). Or la spectroscopie THz dans le domaine temporel permet aujourd’hui d’effectuer des mesures très sensibles dans cette gamme spectrale. L’objectif du stage est d’utiliser ces techniques de spectroscopie pour mettre en évidence les modes de vibrations des virions. Il faudra pour cela exalter l’interaction lumière matière à l’aide de résonateurs nano photonique et/ou d’antennes. Cela ouvrira la voie à de nombreuses études en virologie physique depuis la science fondamentale, afin de comprendre les force entrant en jeu à l’échelle du virions, jusqu’aux applications, pour être capable de différencier par exemple un virion avec matériel génétique et un virions sans dans une unité de production de vaccin.

Le stage sera composé en deux parties : 1. Une partie "initiation à la recherche" ou l’étudiant(e) devra apprendre les notions théoriques (spectroscopie vibrationnelle), les techniques expérimentales (spectroscopie dans le domaine temporel) et de modélisation (FDTD, théorie des modes couplés dans le domaine temporel) nécessaires à l’étude à l’issue de la quel un bref rapport bibliographique sera demandé. 2. Une partie stage de recherche ou l’étudiant mènera les expériences et interprètera les résultats à l’aide des concepts acquis en première partie.

Prérequis : Il est souhaitable que l’étudiant(e) possède au moins des notions dans un des champs suivants : Simulation photonique - Optique expérimentale - Bon bagage mathématique – virologie physique.