UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Impact des propriétés optiques des aérosols obtenues en laboratoire sur leur caractérisation par télédétection spatiale

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire d'Optique Atmosphérique (LOA )
  • Responsable du stage: HERBIN Hervé (herve.herbin@univ-lille1.fr, 03.20.33.61.83)
  • Mots clés: Télédétection spatiale ; propriétés optiques, infrarouge, aérosols
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

Actuellement, de nombreux instruments de sondage à distance de l’atmosphère permettent de détecter les aérosols, que ce soit depuis le sol ou embarqués sous ballon, avions ou plateformes satellites. Il est notamment possible, à partir de spectromètre Infrarouge à Transformée de Fourier (IRTF), de quantifier la nature, la granulométrie et la concentration des constituants atmosphériques liquide et solide. Or, bien que des études de faisabilité aient démontré le potentiel des spectres infrarouge à haute résolution spectrale, ces derniers sont encore très peu exploités et leur utilisation reste confinée aux analyses d’espèces gazeuses. Ceci s’explique par la méconnaissance des propriétés optiques des aérosols qui représentent, à ce jour, la principale source d’incertitude pour l’estimation des aérosols atmosphériques par télédétection. Récemment une méthode originale a été mise au point, en collaboration avec des collègues du laboratoire PC2A, permettant de déterminer avec précision et sur un large domaine spectral les propriétés optiques d’aérosols prélevés et d’établir le lien avec leur composition chimique. L’objectif de ce stage est donc d’utiliser ces nouvelles propriétés optiques obtenues en laboratoire afin d’inverser les mesures de l’instrument spatial IASI et en particulier de quantifier leur apport pour la caractérisation des aérosols atmosphériques par mesures infrarouges à haute résolution spectrale.