UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Caractérisation par chimie quantique des sites d’absorption et des barrières de diffusion pour des radicaux de petite taille sur de la glace amorphe.

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules (PhLAM)
  • Responsable du stage: Daniel PELAEZ-RUIZ (daniel.pelaez-ruiz@univ-lille1.fr, )
  • Co-responsable(s): Céline TOUBIN (celine.toubin@univ-lille1.fr )
  • Mots clés: Astrochimie, calculs en chimie quantique, simulations moléculaires
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

Le milieu interstellaire (MI) est le siège d’une chimie très riche qui permet la formation de molécules simples, comme H2, et, à la fois, celle d’espèces organiques plus complexes, telles que le méthanol ou l’éthylène glycol, qui sont supposées à l’origine de la vie. La formation de ce type de molécules se produit à la surface de particules de glace dans les régions, les plus froides (~10 K), des nuages interstellaires denses. En effet, la chimie en phase gaz, par elle même, ne permet pas d’expliquer les bilans énergétiques conduisant à la formation de molécules complexes. C’est pour cela que la chimie radicalaire sur les couches de glace qui recouvrent les particules de poussière a été proposée comme une alternative 1.

La compréhension globale des processus d’association radicalaire, à l’origine de la formation d’espèces plus complexes, nécessite une description détaillée des énergies de désorption avec une connaissance précise des sites d’adsorption ainsi que des barrières les séparant. Ces données sont difficilement accessibles expérimentalement et, par conséquent, les calculs théoriques sont devenus une source d’information incontournable.

Dans le cadre d’une nouvelle méthode développée au sein de notre équipe 2, nous proposons un projet qui consistera à mener des calculs de chimie quantique et des simulations moléculaires classiques pour caractériser l’adsorption de petits radicaux sur de la glace amorphe 3. Les résultats pourront être intégrés dans la base de données KIDA 4 largement utilisée par la communauté astrophysique.

Mots clés: Astrochimie, calculs en chimie quantique, simulations moléculaires

Références: 1 Karin I. Oberg, Chem. Rev. 116, 9631, (2016) 2 S. Kopec, E. Martínez-Núñez, J. Soto, D. Peláez, (en préparation) 3 D. M. Koch, C. Toubin, G. H. Peslherbe, J. T. Hynes, J. Phys. Chem. C 112, 2972 (2008) 4 KIDA Network for Interstellar Chemistry, Wakelam et al. MNRAS ApJS, 217, 20 (2015)