UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Étude du désordre dans des Métasurfaces Photoniques et Phononiques

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Institut d'Electronique, Micro-électronique et Nanotechnologie (IEMN)
  • Responsable du stage: Yan PENNEC (Yan.pennec@univ-lille1.fr, 03.20.43.68.07)
  • Co-responsable(s): Eric LHEURETTE
  • Mots clés: Distribution aléatoire, cristaux photoniques, simulation numérique
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

L'étude des ondes optiques et acoustiques dans les milieux photoniques et phononiques complexes a considérablement évolué au cours de la dernière décennie. Récemment, l'intérêt de la communauté s'est tourné vers une catégorie de matériaux pour lesquels, à des fréquences spécifiques, les métamatériaux optiques et acoustiques ont des propriétés physiques inhabituelles. À ces fréquences, la longueur d'onde dans la structure est de plusieurs ordres de grandeur supérieur à la périodicité du système. Parallèlement, le couplage de phonons et de photons dans une même plateforme a été démontré, donnant naissance à une nouvelle classe de matériaux, les cristaux phoxoniques. Ces matériaux présentent simultanément les propriétés des cristaux phononiques et photoniques. Dans la plupart des matériaux étudiés précédemment, les propriétés physiques ont été réalisées dans le cadre de structures périodiques et seules quelques études font état de l'effet du désordre.

Le sujet du stage consiste à étudier numériquement par la méthode des éléments finis (FEM) le rôle du désordre sur la propagation photonique et phononique dans une métasurface à la fois optique et acoustique et d'utiliser les propriétés du désordre pour améliorer le couplage optomécanique. Le résultat de l'étude permet une représentation optique et acoustique de la métasurface par la signature complexe en champ lointain de motifs apériodiques et aléatoires. Cette étude pourra être appliquée pour le codage sub-longueur de l'information, équivalent dans l’Infrarouge proche des QR-codes optiques.