UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

MPGM_Anharmonicité élastique dans les métaux cubiques à faces centrées et influence sur la précipitation : étude par simulations numériques

  • Option Structure et Propriétés de la Matière Condensée, Générique du parcours Structure et Propriétés de la Matière Condensée
  • Laboratoire: Unité Matériaux et Transformations (UMET)
  • Responsable du stage: BESSON Rémy (Remy.Besson@univ-lille1.fr, 03 20 33 62 25)
  • Mots clés: alliages métalliques, élasticité, simulations numériques
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

L’énergie élastique joue un rôle primordial lors des stades initiaux de précipitation des nouvelles phases dans les alliages métalliques. La prise en compte de cette énergie est le plus souvent réalisée dans le cadre de l’élasticité linéaire – i.e. l’approximation harmonique, laquelle est parfois insuffisante, notamment dans les métaux cubiques à faces centrées dont les alliages ont une grande importance pratique. Dans ce travail, nous nous proposons d’étudier les limites de cette approximation, en nous intéressant aux anharmonicités élastiques des métaux Cu, Al, Au et Ag. Ceci impliquera le recours aux constantes élastiques d’ordres trois et quatre, quantités connues pour ces métaux. La première partie du stage consistera, pour le candidat, à développer sa maîtrise des concepts d’élasticité (énergie, contrainte, déformation…), ainsi qu’à réaliser une revue bibliographique des effets d’élasticité dans les alliages métalliques, l’accent étant mis sur le rôle des anharmonicités dans la précipitation. Dans un deuxième temps, des simulations numériques permettront de quantifier l’influence de ces anharmonicités sur les plans préférentiels de formation de germes cohérents de nouvelles phases, dont les plus connues sont notamment les célèbres zones de Guinier-Preston dans les alliages Al-Cu. Pour mener à bien ce travail, une aptitude pour la modélisation et les calculs sur ordinateur est très souhaitable de la part du candidat.