UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

MPGM_Optimisation de la microstructure de composites à matrice métallique par post-traitements thermomécaniques

  • Option Structure et Propriétés de la Matière Condensée, Générique du parcours Structure et Propriétés de la Matière Condensée
  • Laboratoire: Unité Matériaux et Transformations (UMET)
  • Responsable du stage: Touzin Matthieu (matthieu.touzin@univ-lille1.fr, 03 20 43 65 94)
  • Co-responsable(s): Franck Béclin (franck.beclin@univ-lillle1.fr)
  • Mots clés: Composites à matrice métallique, traitements thermomécaniques, microstructure.
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

L’industrie du transport (aéronautique, automobile,…) nécessite l’utilisation de matériaux légers ayant d’excellentes propriétés tant mécaniques que physiques (électriques, thermiques,…). Dans ce cadre, les composites à matrice métallique sont intensivement étudiés. En effet, l’ajout d’une seconde phase aux propriétés remarquables (céramique, nanotubes de carbone,…) à une matrice métallique légère (aluminium, magnésium,…) permet d’obtenir des matériaux aux propriétés spécifiques (rapportées à la masse) très élevées.

Les propriétés de ces matériaux peuvent être grandement améliorées par l’application de post-traitements thermomécaniques tels que le laminage à chaud ou l’extrusion à chaud. En effet, ces traitements modifient profondément leur microstructure, en particulier la taille de grains et les interfaces matrice/renforts.

L’objectif de ce stage est d’étudier l’influence des paramètres de post-traitement (vitesse, température, taux de réduction) et de la présence d’une seconde phase sur la microstructure de composites à matrice métallique. Un accent particulier sera porté à la détermination de la taille de grains par EBSD (Electron Backscattered Electron), une méthode de microscopie électronique avancée. Ces évolutions microstructurales seront ensuite corrélées aux propriétés mécaniques des composites.