UFR de Physique

Propositions de stages en laboratoire -- M2

Les offres sont actualisées en mai. Par exemple, les offres de stages pour l'année universitaire 2015-2016 seront mises en place en mai 2015, les offres de stages pour l'année universitaire 2016-2017 seront mises en place pour en mai 2016, etc.

Caractérisation des émissions intenses d’aérosols méconnues dans la région du Sistan.

  • Option Lumière-Matière, Générique du parcours Lumière-Matière
  • Laboratoire: Laboratoire d'Optique Atmosphérique (LOA )
  • Responsable du stage: MINVIELLE Fanny (fanny.minvielle@univ-lille1.fr, 03. 20. 43.44.64)
  • Co-responsable(s): Isabelle Chiapello
  • Mots clés: aérosols désertique, régime de vent (dynamique atmosphérique), transport de panache, modélisation 3D
  • Fiche complète en PDF : Fiche complète en PDF

Les aérosols de poussières désertiques font partie intégrante des acteurs dans le système climatique terrestre tant leurs impacts sont multiples. En fonction de leur taille et de leur composition, ils agissent sur l’équilibre radiatif du système terre-atmosphère. Le transport des panaches de ces aérosols peut avoir des impacts dans le cadre de la santé publique puisqu’ils peuvent être le vecteur de maladies. Par ailleurs, dans le domaine de la biogéochimie des océans, le dépôt des poussières minérales, après un long transport, influe sur les apports en nutriments océaniques. Enfin, les événements de tempête de sable réduisent drastiquement la visibilité, et paralysent toutes les activités humaines. Ces transports d’aérosols ont donc des impacts locaux mais aussi régionaux ainsi que dans des domaines très variés. Afin d’évaluer ces impacts, des études numériques et des campagnes de mesures sont mises en place pour caractériser le comportement des différentes sources d’aérosols. Dans ce contexte, le présent sujet s’inscrit dans un projet (financement CNRS) visant à étudier les sources et les aérosols transportés dans la région du Sistan. Cette région est encore méconnue malgré la forte intensité d’émission d’aérosols observée, produisant un signal très visible sur les images satellitaires. On propose ici d’identifier les sources d’émission, de caractériser les régimes de vent activant ces sources, sachant que la topographie est complexe et particulière dans cette région. Selon des évènements à la fois en hiver et en été, on caractérisera la contribution des vents locaux et synoptiques et l’altitude de transport des panaches. Ce travail analysera des résultats de modélisation 3D qui seront comparés à des observations satellitaires et au sol. Cette étude permettra d’améliorer la connaissance sur cette région très spécifique, et se démarquant des autres grandes sources tels que les déserts africains. Selon le temps disponible, un cas de jet stream pourra être analysé afin de comprendre si les aérosols peuvent être entrainés en haute altitude.